Tout à fait unique dans sa conception, et parfaitement maitrisé dans sa réalisation, le nouveau chai de Talbot, né du travail des architectes bordelais Nairac et Vacheyrout ne connait rien de comparable dans la région.

Achevé en 2012, il prend place d’emblée parmi les plus importantes architectures viticoles du Bordelais, et surtout parmi les plus originales, que ce soit par sa taille ou par son allure.
Il s’étend sur 1 500 mètres carrés et se présente comme une sorte de forêt, avec des dizaines d’arbres en béton, qui relient le sol au plafond, sept mètres plus haut. Chacun des ? arbres ? de ce gigantesque ensemble est constitué par quatre piliers soudés à la base, mais s’ouvrant vers le ciel, à la manière d’une main ouverte dont chaque doigt soutient un plafond à caissons. On peut aussi voir dans cette stylisation un cep de vigne taillé en gobelet à la manière de l’ancien temps. Les murs sont recouverts d’un étonnant glacis d’aluminium, qui donne de la lumière et de la profondeur au chai. Ce revêtement métallique, à la fois doux et brillant dissimule une importante machinerie, qui régit en silence tous les éléments techniques en matière d’énergie et de température.

Ce chai monumental accueille 1800 barriques, alignées dans la pénombre à une température de 17°C, qui élèvent les vins pendant 16 mois. Le choix des tonneliers, la durée de l’élevage sous bois, le rythme des soutirages varient en fonction du style et de l’évolution des différents lots. La dégustation régulière des vins guide ces choix.

2020宜家zw视频完整版